vanoise annecy thones marmottes
Ajax Slider jQuery by WOWSlider.com v1.7
Accueil | Auteur | Via Ferrata | Fonds d'écran | Cliparts | Panoramas | Citations | Poésie | Plan du site | Aide ? | Roland FRENZEL Contact
Cris d'animaux | Midi | Cartes postales anciennes | Cyclotourisme | IVV | Vos commentaires
Poésie - La vie et la mort

Poésie et jolis mots : vie et mort
 
Poésie et jolis mots
 
Nature
Amour et amitié
Vie et mort
Divers
 
Devenez fan de randonneur.net

 

 

 

Sans Fin

La mort n'est qu'un passage inéluctable.
Je l'ai emprunté.
Je suis maintenant ma route en toute sérénité.
 
Je suis resté moi-même,
l'être que vous avez connu.
Pourquoi pleurer, je n'ai pas changé !
 
Appelez moi toujours comme vous le faisiez avant
Je vous entendrai
Je continue de vous aimer.
 
Il faut reprendre le cours de votre vie.
Ne pas être triste
Le fil ne sera jamais coupé
 
J'ai pris une route différente
Je ne suis pas loin, juste à côté
Je fais partie de vos pensées.
 
Je vous demande de prier, d'enlever ce voile gris
Je suis en pleine lumière
Je suis sur que vous m'apercevez.

 
 

Amours

Le temps qui sans repos, va d'un pas si léger,
Emporte avec lui toutes les belles choses :
C'est pour nous avertir de le bien ménager
Et faire des bouquets en la saison des roses.
 
Tristan l'Hermite

 
 

Être jeune...

La jeunesse n'est pas une période de la vie,
Elle est un état d'esprit, un effet de la volonté,
Une qualité de l'imagination, une intensité émotive,
Une victoire du courage sur la timidité, du goût de l'aventure sur l'amour du confort.

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années.
On devient vieux parce qu'on a déserté son idéal.
Les années rident la peau, renoncer à son idéal ride l'âme.
Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui,
Lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.

Jeune est celui qui s'étonne et s'émerveille.
Il demande, comme l'enfant insatiable : et après ?
Il défie les événements et trouve de la joie au jeu de la vie.

Vous êtes aussi jeune que votre foi.
Aussi vieux que votre doute.
Aussi jeune que votre confiance en vous-même.
Aussi jeune que votre espoir,
Aussi vieux que votre abattement.

Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif,
Réceptif à ce qui est beau, bon et grand,
Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de l'infini.

Si un jour, votre cœur allait être mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme,
Puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

Général Douglas MacArthur - 1945

 
© Roland FRENZEL 1998-2013 - Tous droits réservés - www.randonneur.net - Roland FRENZEL E- mail