vanoise annecy thones marmottes
Ajax Slider jQuery by WOWSlider.com v1.7
Accueil | Auteur | Via Ferrata | Fonds d'écran | Cliparts | Panoramas | Citations | Poésie | Plan du site | Aide ? | Roland FRENZEL Contact
Cris d'animaux | Midi | Cartes postales anciennes | Cyclotourisme | IVV | Vos commentaires
Via ferrata

Via Ferrata : description et lexique des termes techniques
 
Via Ferrata
 
Définition
Historique
Description
L'équipement
Sécurité
Itinéraires des Alpes
Bibliographie
Documentation
Vos questions (FAQ)
Photographies
Avertissement
 
Devenez fan de randonneur.net

 

 

 

Généralités :

Pour aller d'un point à un autre, en Via Ferrata, il est nécessaire de suivre un itinéraire de randonnée plus ou moins équipé (selon la difficulté proposée) en cheminant verticalement ou horizontalement (en traversée) le long d'une paroi rocheuse. Dans certains cas il vous faudra franchir des passerelles particulièrement instables, des ponts de singe, des poutres avec beaucoup de gaz (vide) sous les pieds !

Via Ferrata ValloireLes pièces métalliques qui jalonnent le parcours assistent le randonneur  et lui permettent d'évoluer en toute sécurité.

Un câble (dont la longueur totale peut être supérieure à 2 000 m) est fixé le long de l'itinéraire par l'intermédiaire de pitons (ou ancrages) plantés dans la roche, tous les 3 mètres environ. L'adepte de Via Ferrata doit TOUJOURS être attaché à cette "ligne de vie".

Le ferratiste progresse en posant ses pieds sur des fiches, des marches, des échelons métalliques et sur des appuis taillés dans la roche.
Ses mains lui servent à saisir des échelons, des mains courantes, un câble, une prise naturelle dans la roche etc…

Pour agrémenter la sortie et pour faire monter l'adrénaline, il faudra parfois cheminer sur des câbles tendus entre 2 parois (ponts de singe) et marcher sur des passerelles lancées dans le vide au-dessus d'un torrent…

Dans de nombreuses Via Ferrata il y a des échappatoires qui permettent contourner une difficulté (exemple une passerelle ou une portion de parcours très athlétique) mais d'autres n'en ont pas. C'est la raison pour laquelle vous devez impérativement vous renseigner si l'itinéraire convient à vos attentes, à votre compétence et à votre condition physique.

Certaines Via Ferrata sont "suréquipées" de barreaux et de pièces de toutes sortes et d'autres le sont très peu, ce qui augmente d'autant la difficulté.

 

Les différentes parties d'une Via Ferrata :

Un parcours de Via Ferrata est composé principalement d'échelons, de pitons (ou ancrages de câble),  de fiches, d'échelles, de passerelles, de ponts de singe, de poutres et d'un câble (ligne de vie)...

Cliquez sur les liens pour agrandir les images

Via Ferrata (câble, échelon, fiche, passerelle) Via Ferrata (ancrage, marche, poutre, piton)
Câble - échelon - fiche - passerelle >>> Ancrage - marche -
poutre
>>>
   
Via Ferrata (pont de singe à Thônes)  
Pont de singe
à Thônes
>>>
 
   
 

 

D'autres termes techniques :

  • Le gaz : l'impression de vide autour de soi, le caractère aérien d'une Via Ferrata.

  • Caractère athlétique d'une Via Ferrata : les Via Ferrata demande une bonne condition physique. Certaines Via Ferrata vont solliciter très intensément votre force physique, en particulier les bras.

  • Dénivelé : différence d'altitude entre le point de départ et le point d'arrivée.

  • Le caractère aérien d'une Via Ferrata : sensation de vide (gaz)
    Les Via Ferrata mettent votre sensibilité au vertige à rude épreuve en vous offrant entre 100 m et plus de 1000 m de vide sous vos pieds !

  • Progresser en traversée : cheminer horizontalement, dans une paroi.

 
Haut de page 
© Roland FRENZEL 1998-2013 - Tous droits réservés - www.randonneur.net - Roland FRENZEL E- mail