Connect with us

Hey ! une recherche ?

Faut-il une assurance pour velo electrique ?

La question de savoir si une assurance est nécessaire pour les vélos électriques a été le sujet d’une longue controverse. Cela est dû au fait que leur aspect visuel est identique à celui des vélos ordinaires et que leurs performances techniques soit nettement en dessus. À présent, de nombreux éclaircissements ont été apportés et des dispositions ont été prises pour réglementer la circulation de ces moyens de déplacement. Faut il une assurance pour velo electrique ? Voici des essais de réponse !

L’assurance est-elle nécessaire pour les vélos électriques ?

Cela dépend de la catégorie du vélo et de ses performances (puissance et accélération). En effet, ces appareils ont été classés suivant deux catégories, et l’assurance n’est obligatoire que pour une seule catégorie.

Les vélos électriques avec assistance limitée

Encore appelés VAE, ils sont équipés d’un moteur de puissance 250 W et peuvent rouler jusqu’à 25 km/h au plus. Pour cette catégorie, l’assurance n’est pas obligatoire, car le moteur cesse automatiquement de fonctionner lorsque la vitesse maximale est atteinte, quand vous freinez ou lorsque vous arrêtez de pédaler. Autrement dit, le vélo se met en marche quand vous commencez à pédaler et s’arrête lorsque vous stoppez.

Les speed-bikes

Ce sont des cyclomoteurs. Leur constitution est identique à celle de la catégorie précédente. La différence est que ceux-ci roulent jusqu’à 45 km/h avec l’assistance du moteur. Raison pour laquelle l’assurance devient obligatoire pour qu’ils soient mis en circulation.

Quelles assurances pour un vélo électrique ?

La législation prévoit à cet effet plusieurs options. Certaines sont obligatoires, mais d’autres non. En voici quelques-uns.

L’assurance habitation multirisque

Elle couvre tous les dommages que vous pourrez infliger à d’autres personnes lors de l’utilisation de votre vélo. Elle comprend plusieurs garanties qui sont :

  • la garantie responsabilité civile
  • la garantie accident
  • la garantie protection juridique.

À défaut de souscrire à l’assurance habitation multirisque avec toutes ces composantes, optez pour la garantie responsabilité civile auprès de votre assureur. Elle seule suffit pour vous procurer une bonne couverture. Faites tout de même attention lors de la signature du contrat, car de nombreuses restrictions pourraient être incluses. Vous ne serez peut-être pas indemnisé si vous roulez à des heures tardives ou si vous faites preuve de négligence en cas de sinistre.

L’assurance contre le vol ou le vandalisme

Cette assurance est parfois incluse dans l’assurance habitation multirisque, mais pas avec tous les assureurs. Il est très important d’y souscrire, car elle s’avère très utile en cas de perte, surtout si vous avez acquis le vélo nouvellement à un prix élevé.

Plusieurs conditions accompagnent ces contrats. Par exemple, le propriétaire doit assurer la protection du vélo électrique avec un anti-vol reconnu et validé par l’assureur. Aussi, le dispositif doit être placé à un endroit précis. Il existe bien d’autres contraintes que vous devez respecter avant de bénéficier de la couverture de votre assurance. Cela dit, si vous dérogez à l’une des conditions dont fait mention le contrat, vous ne serez pas indemnisé.

Couverture contre les dommages corporels

Vous pouvez compléter cette couverture à la garantie responsabilité civile afin que tout dommage corporel issu d’un accident soit pris en charge. Contrairement aux pensées communes, la responsabilité civile n’indemnise pas pour vos blessures résultant d’un choc. Si vous avez les moyens, jumelez donc la responsabilité civile et la couverture dommage corporel. Cela optimisera votre protection pendant vos déplacements.

Copyright © Randonneur.net